Le lieutenant ultramarin d’Ernotte, Wallès Kotra continue de dépenser l’argent du contribuable en prestations extérieures.

Les salariés de France Ô que le tandem Kotra/Ernotte veut numériser, donc condamner à disparaitre (Cf : le rapport parlementaire de la députée Frédérique Dumas qui indique qu’une chaine qui n’a plus de visibilité linéaire perd environ 85% de ses téléspectateursn’en reviennent pas. Tant d’argent encore dépensé pour rien. 

C’est une facture de presque 50.000€ HT (47.885,00€ HT pour être précis soit 57.662€ TTC) dont va devoir s’acquitter la télé publique donc le contribuable auprès de la société « BUTTERFLY SOLUTIONS » pour une prestation avant un nouveau et énième séminaire, le 28 juin prochain concernant l’avenir de la rédaction et la transformation qui va avec !

« En amont de la journée de cohésion + séminaire du 28 juin 2019 pour la bagatelle de 24.485€ HT ainsi que 3 ateliers avec une série de 3 réunions à concevoir et animer pour le reste soit 23.400€ HT » précise la facture à régler.

«Laissez-vous guider au Pays du mouvement pour résoudre vos problèmes d’aujourd’hui avec les solutions de demain » propose la boite à 0 effectif  retenue par le duo Kotra/Ernotte aux collaborateurs en sursis de France Ô …Tout un programme !!!!

Certes cette marotte des séminaires remonte à l’ex-directeur de l’info de France Ô Stéphane Bijou devenu député européen mais le  cynisme sans nom envers les personnels qui en ont marre qu’on les prenne pour des c… (cruches)  est transverse.

Dire que les salariés pensaient que Stéphane Sitbon-Gomez qui avait  bénéficié l’année dernière (en septembre) d’une augmentation révélée par « Le Canard enchaîné »  de presque 20% de son salaire pour être nommé en plus de son poste de dircab « directeur de la transformation » faisait le job !

Visiblement tel n’est pas le cas…

Encore un séminaire, encore des prestataires en amont et encore des dizaines de milliers d’euros d’argent public alors même que France Télés table sur le départ de 2.000 personnes…

Fermer le menu