La TNT très tendance chez les millennials américains – Les Echos

La TNT très tendance chez les millennials américains

Le phénomène de désabonnement aux bouquets de télévisions – « cord-cutting » – profite à la télévision traditionnelle qu’on reçoit par le biais d’une antenne. Notamment quand les bouquets sont chers, comme c’est le cas aux Etats-Unis.

 

0602743791605_web_tete.jpg0602743791605_web_tete.jpg
Publié le 10 févr. 2020 à 16h39Mis à jour le 10 févr. 2020 à 19h08

Qui l’eût cru ? La télévision numérique terrestre (TNT) est tendance aux Etats-Unis. Entre 2011 et aujourd’hui, le pourcentage de gens qui regardent la télévision entièrement ou en partie par le biais d’une antenne a bondi de 48 %, à 13 % du total des ménages (16 millions de foyers, selon Nielsen), signale le consultant Deloitte. Plus contre-intuitif encore, « le regain de faveur de l’antenne pour recevoir la télévision est particulièrement marqué chez les jeunes », note Duncan Stewart, directeur du centre de recherches TMT (technologies, médias et télécommunications) de Deloitte Canada.

Ce n’est pas parce que la technologie de la TNT est plus sophistiquée outre-Atlantique. Les Etats-Unis ont – progressivement à partir de 2009 – éteint le signal analogique et sont passés au numérique, mais c’est le cas dans la plupart des autres pays occidentaux. La raison du réveil de l’antenne est que les téléspectateurs se désabonnent des bouquets de télévision payante proposés par les opérateurs de câble ou de télécoms (ce qu’on appelle le « cord-cutting »), en ne souscrivant qu’au haut débit auprès de ces derniers. Ils reconstituent ensuite leur offre de télévision en s’abonnant directement sur Internet à des services de vidéo par abonnement (SVoD) comme Netflix, à  des services de vidéo financés par la publicité (AVoD) comme Pluto TV … et donc en installant une antenne pour les chaînes gratuites, notamment la télévision locale.

Modèle « à bout de souffle » ?

Dans  une interview aux « Echos » en juin 2018 , Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms française, avait affirmé que « le modèle de la TNT est à bout de souffle » en raison de la concurrence de la télévision par câble, satellite ou ADSL. Il estimait « inéluctable » que ses fréquences soient réattribuées aux opérateurs télécoms.

Finalement, le danger le plus important qui guette la TNT vient peut-être des autres industries qui lorgnent ses fréquences. Ainsi, aux Etats-Unis, dans les prochains mois, l’antenne traditionnelle pourrait souffrir. D’ici au mois de juillet, certaines fréquences utilisées doivent migrer pour laisser la place à la 5G, ce qui pourrait affecter le service. Les foyers qui utilisent une antenne seront toujours capables d’accéder à la télévision gratuite, mais ils devront réinitialiser leur téléviseur. Une manoeuvre qui ne dure pas plus de 5 minutes en théorie, mais qui pourrait décourager certains…

En tout cas, pour Duncan Stewart, la TNT, par ailleurs anonyme et plus fiable que l’Internet, sera encore là « pendant des décennies ». La Suisse l’a éteinte parce qu’elle n’avait que 3 % des foyers qui la recevaient par ce biais. Mais les Etats-Unis ne sont pas le seul pays où son utilisation grimpe. Au Canada, l’usage a bondi de 87,5 % en six ans, à 15 % des foyers en 2020. Au Royaume-Uni, l’usage a grimpé de 2,3 % depuis 2012, à 44 % des ménages. Si en France, l’utilisation de l’antenne concerne 22 % des ménages, en Italie et en Espagne, cela reste très élevé, à respectivement 72 % et 63 %, selon Deloitte. La réception de la télévision par antenne continuera de prospérer en 2020 au niveau mondial : 450 millions de foyers continueront de regarder la télévision grâce à une antenne, estime le bureau de conseil.

Fiable et anonyme

Outre-Manche, « on observe le même phénomène de progression de la TNT en raison du ‘cord-cutting’, mais il est moins marqué parce que les bouquets de télévision payante sont moins chers qu’aux Etats-Unis », explique Julian Aquilina, du cabinet Enders Analysis. Bien que les gens se désabonnent, le prix du bouquet américain moyen est resté en effet à 108 dollars, selon Deloitte.

Nicolas Madelaine ( Bureau de New York)

https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/la-tnt-tres-tendance-chez-les-millenials-americains-1170692

 

Fermer le menu