Liminaire CGC UNSA au CSE de Malakoff: Où va-t-on ?

Où va-t-on ?

C’est la question qui circule dans les couloirs du 35 rue Danton à Malakoff:

Où va-t-on ?

Après l’AITV et France Ô, la prochaine étape au sein de France Télévisions est-elle la fermeture pure et simple de l’établissement de Malakoff ?

Si un frémissement se fait sentir à la radio – le SNPCA-CGC et l’UNSA s’en réjouissent hautement ! -, les salariés de Malakoff s’interrogent : « Et maintenant, on fait quoi ?…»

Ou encore : « On ne sait pas où on va, mais on y va ! »

Et comment ne pas s’interroger sur l’avenir quand on mesure au quotidien les conséquences de la fermeture de la chaîne France Ô : diminution de l’activité (programmes, plateaux, fabrication, rédaction et administration), disparition de certains personnels. Il ne s’agit pas uniquement de départs. Mais des postes promis qui tardent, tardent (!) à être remplacés et qui finissent, le temps aidant, par disparaître vraiment…

Ah les promesses, notamment dans les instances !

«Mais que fout Malakoff ?!? »… entend on résonner à nouveau ci et là ?

Ben oui, ces cris sont fondés : que font les personnels de Malakoff ?!?…

Réponse :  Ils attendent un projet, un programme, une ambition, une vision, une envie… bref un cap ! Avec un capitaine à la barre !

Or, la seule réponse dans les instances : ça vient….

Mais pour l’heure, on ne voit toujours rien venir !

« Ah si : la seule chose que l’on voit et que l’on veut nous faire avaler : la 10ème station ! Ça en revanche, on a du temps et des moyens à dépenser pour nous la vendre ! »

« Pourquoi pas ? Y voir plus clair ? Très bien ! Le SNPCA-CGC et l’UNSA votent pour ! A condition… à condition UNIQUEMENT que cette énième transformation débouche sur un vrai projet d’entreprise et un vrai plan de charge pour les salariés. Or, au regard de l’histoire récente de l’établissement, les salariés finissent par douter : « Une énième réforme pour quoi ? Et surtout pour qui ? Pour une fois de plus distribuer des postes d’encadrement ? ».

Ou pour enfin nous sortir un véritable plan Marshall pour assurer la visibilité des Outre-mer dans l’hexagone, comme la visibilité des ultramarins d’ici, et enfin de toutes celles et tous ceux qui travaillent, œuvrent, sont connectés, s’intéressent ici en métropole aux différents territoires français présents dans le monde ?

Car une chose est sûre, et bien sûre, c’est que depuis près d’un mois, cette visibilité-là, bien que pacte de visibilité oblige, beaucoup d’ultramarins ne s’y retrouvent pas – malgré le dit-pacte – et réclament à grands cris le retour d’une chaîne de télé qui leur ressemble, qui parle d’eux, qui les montrent et qui s’intéresse à eux, voire surtout qui donne encore… ENCORE plus envie d’eux !

France ô est morte mais ses missions, elles, restent bien à remplir. Qu’attend-on pour reconstruire, les assumer et surtout les assurer ?.

Ce sont les réponses à ces questions-là, de la part de la direction de l’établissement de Malakoff comme de la Direction du pôle outre-mer et de la Direction Générale de France Télévisions qui sont attendues avec forte impatience par les salariés !

Malakoff : le 16 septembre 2020.

Fermer le menu